Rechercher
  • murielmartinellaauteur

Chère petite, de Romy Hausmann

Dernière mise à jour : il y a 5 jours

C’est l’histoire d’une femme et de ses enfants prisonniers dans une cabane au beau milieu d'une forêt...

Déjà j'adore ! Bien que l'idée ait été reprise maintes et maintes fois, les histoires d'enfermement me passionnent. Et ce qui va avec aussi : la vie dans une seule pièce, les punitions, les rituels, car même si l'on est enfermé, le maître des lieux exige des rituels, la propreté corporelle, les devoirs faits, les leçons apprises, les règles de conduite, une kyrielle de consignes pour donner l'illusion d'une famille normale en dehors des maltraitances et oublier que les fenêtres de la cabane sont obstruées de parois hermétiques et qu'un système d'aération leur permet de survivre. Cela rapporté d'une manière feutrée et suggérée en mettant l'accent sur l'aspect psychologique de l'intrigue plutôt que de fournir des détails sordides.


C’est le genre de roman qui se lit d’une traite, aux rebondissements inattendus et bien trouvés. Aucune question qui se soulève au fil de la lecture ne va rester sans réponses jusqu’aux dernières lignes où je me suis dit « Waouh, bien trouvé ! ». (oui, c’est ma déformation d’auteure, je ne peux m’empêcher de décortiquer ce que je lis afin d’en analyser les trouvailles et la façon de les amener).

Ça se déroule comme un énorme serpent qui déploierait ses replis tortueux prêt à s’élancer sur nous, lecteurs, au moment où l’on s’y attend le moins. C’est d’autant plus glaçant qu’il s’agit d’enfants et du sexe dit « faible ». La folie rode autour des trois personnages principaux : Léna, Hannah, sa fille et Matthias son père, et pour lesquels on va explorer peu à peu les parts d'ombre. Cette petite fille très intelligente est vraiment flippante et l’on se demande à quelle sauce on va être mangé avec elle.

Quant à l’écriture… Elle est « fluide » selon la formule consacrée, sans être renversante. Une traduction qui plus est.

Un bon thriller d’été paru aux éditions Actes Noirs d’Actes Sud, garantes pour moi d’un certain niveau.

Distrayant.


Résumé :

Une jeune femme est hospitalisée après un accident de la route. Elle explique avoir réussi à se libérer de son bourreau après une captivité particulièrement éprouvante. Mais quand son père arrive à l'hôpital pour la retrouver, c'est le choc : ce n'est pas sa fille. Dans la veine de «Gone girl» et «The Room», «Chère petite» est un thriller psychologique glaçant qui trouble les sens et sème le doute : la victime est-elle devenue encore plus folle que son bourreau ?


Extrait :

Il faut toujours être poli, il faut toujours dire s'il vous plaît et merci. Mon frère et moi, on dit toujours merci quand maman nous donne une barre énergétique, même si on déteste ça. Elles ne sont vraiment pas bonnes. Mais importantes, à cause des vitamines. Calcium, kalium, magnésium et vitamine B pour le métabolisme et la production du sang. On en mange trois par jour, sauf quand on n'en a plus en réserve. Quand ça arrive, on espère que papa rentrera bientôt et qu'il aura fait les courses en chemin. Je prends le mouchoir, m'essuie les yeux et me mouche avec un bruit de trompette, puis je le rends à Ruth. Il ne faut pas garder ce qui ne nous appartient pas. Sinon c'est du vol.




17 vues0 commentaire